Partagez | 
 

 ▬ Je suis sexy et je le sais. } AKASORA ♥ | Terminée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« Akasora Heika »


Admin


Ma Créature



MessageSujet: ▬ Je suis sexy et je le sais. } AKASORA ♥ | Terminée.   Dim 26 Jan - 11:17

MA CRÉATURE
Franche ↔️ Perverse ↔️ Orgueilleuse ↔️ Sadique ↔️ Flemmarde ↔️ Violente

     
Heika Akasora
Miroir, mon beau miroir...
 

NOM et PRÉNOM - Heika Akasora.
   AGE - 19 ans, en apparence.
   RACE - Vampire (et l'élite, et voui ! /PAN/)
   ALIGNEMENT - Mauvaisement mauvais.
   ORIENTATION SEXUELLE- Pansexuelle.
   MÉTIER - Fusionneur.
   CAPACITÉ UNIQUE - Agilité augmentée.

  Mon image

     
Physionomie

     

   Le jour venait de se lever. Le soleil avait du mal à se faire de la place ce jour là, avec tous ces nuages et cette brume opaque qui remplissait les ruelles de la ville. La particulière odeur de la pluie de la veille restait dans l'air, et envahissait les narines des quelques personnes déjà debout. Début de journée plutôt banale, en fait. La population encore endormie flemmardait sous leur couette, exactement comme Akasora Heika.

Bien installée et protégée dans l'endroit chaud qu'était son lit, Akasora dormait encore, la bouche légèrement entrouverte. L'air entrait doucement par celle-ci, faisant se gonfler les poumons de la demoiselle dans une balade légère et tranquille.
Fidèle à elle-même, tous les jours, elle faisait la grasse matinée, laissant ainsi les membres de sa guilde commencer leur boulot sans elle. Bien que de par son statut et son importance, la jeune femme n'en faisait qu'à sa tête, et passait la moitié de la journée au lit.

Pourtant, l'hibernation de la belle s'arrêta vers les alentours de midi, et c'est avec grande peine qu'elle poussa la douce et voluptueuse couette qui lui servait de cachette, et qui dissimulait aussi son corps divinement nu, non sans émettre un grognement plus animal qu'humain. La grande blonde, après s'être redressée, s'étirait maintenant longuement comme un chat, ou bien comme un tigre, à vous de voir ce qui lui correspond le mieux. Les quelques rayons de soleil qui arrivaient à s'infiltrer dans sa chambre, malgré les volets fermés, illuminèrent avec gaieté les cheveux dorés d'Akasora.

Encore un grognement. Cette fois-ci à cause des trop nombreux rayons de soleil qui emplissaient sa chambre, et qui agressaient ses yeux toujours embrumés par le sommeil. Oui, Akasora Heika n'était pas du tout du matin. Elle ne l'avait jamais été.

D'une démarche lente et endormie, la grande blonde se dirigeait vers la petite salle de bain rattachée à sa chambre. Ses mains aux longs et fins doigts tâtèrent mollement le mur à sa droite, cherchant ainsi l'interrupteur qui l'aiderait à voir plus loin que le bout de son nez. Après sa découverte, et lorsque ses yeux s'habituèrent totalement à la lumière, elle entra rapidement dans sa cabine de douche.

Ouvrant d'un geste le robinet d'eau chaude, fermant les yeux et relevant la tête, Akasora laissait librement l'eau bouillante caresser chaque parcelle de son corps parfait. La jeune femme en poussait un doux soupir de bien être. Cela lui fit du bien, cette eau chaude réchauffant son corps glacé...

Passant lentement une main dans sa longue chevelure blonde aux uniques reflets argentés, Akasora prit le temps de bien les humidifier, pour ensuite les shampouiner avec paresse. Ses cheveux lui arrivant normalement aux niveaux des cuisses, lisses ou ondulés selon le temps, ne ressemblaient maintenant plus qu'à une petite montagne de mousse. Mousse à la framboise, attention. La Heika prenait tout son temps pour s'occuper de sa belle et longue chevelure, car oui, elle y tenait. Vraiment. Prenant tout autant de temps pour les rincer, Akasora rouspéta en se mettant du shampoing dans l’œil. Puis elle arrêta l'eau qui lui brûlait presque la peau le temps de se laver le corps.

Son si beau corps. Prenant un peu de gel douche dans le creux de sa main droite, la mage se lava tranquillement. Ses mains et ses doigts redessinant la perfection de ses courbes : ses seins, ses fesses, ses hanches, ses cuisses... tout chez elle était sculptée avec audace et beauté. Akasora le savait. Personne ne pouvait lui résister. Elle savait aussi que malgré ça, son caractère exécrable faisait fuir n'importe qui d'un peu sensé. Mais bon, elle s'en fichait aussi. Ce n'était pas comme si elle voulait qu'on l'aime.
Après cela, elle se rinçait de nouveau, avec un peu moins d'attention. Sous la lumière légèrement jaune de la salle de bain, sa peau sans imperfection, et normalement d'une pure pâleur,  prenait des aspects dorés. Doré que l'on retrouvait dans ses cheveux, maintenant retenus sur sa tête par une petite pince.
Attrapant avec une légère maladresse une serviette qui traînait par là, Akasora entoura son corps avec, bien sûr après avoir éteint l'eau chaude et être sortie sans glissade de sa cabine de douche.

S'étirant de nouveau comme un félin, la belle blonde marcha avec nonchalance vers la grande commode qu'occupait sa chambre de princesse. Akasora l'ouvrit, et faillit mourir sous l'avalanche de vêtements qui lui tomba dessus par la même occasion. Nouveau grognement. La Heika était maintenant recouverte de diverses robes et habits sexy, de tee-shirts moulants et autres accessoires tout aussi féminins.

Réfléchissant, Akasora se releva en faisant une grosse boule avec les affaires qui étaient tombés quelques minutes plus tard, gardant seulement dans ses bras une légère et courte robe noire à dentelle. Oui, Akasora Heika ne s'habillait que de manière sexy. Avec des habits courts, moulants, qui mettaient son corps délicieux en avant et à la vue de tous. Beh quoi, ce n'était pas la reine des pétasses pour rien !

Akasora Heika, après avoir enfilé sous-vêtements et vêtements, repartit dans sa salle de bain pour se regarder dans le miroir. Le reflet qu'elle y vit la fit sourire avec prétention. Mmh, oui. Toujours aussi parfaite. Avec des traits fins, audacieux, des lèvres pulpeuses, sensuelles, qui s'étiraient en un petit sourire sadique. Avait-elle un défaut ? Peut-être le bout de ses oreilles, un peu trop pointues pour être humaines, comme ses canines. De petits détails qui faisaient d'Akasora une beauté glaciale et dangereuse.

Bien que rien n'était plus effrayant que son regard. Oh oui. Ce même regard qui la fixait avec espièglerie et fierté dans le miroir. Un regard singulier. Étrange. Fascinant. Mystérieux. Hypnotisant... Doré.
Des yeux dorés. Comme ses cheveux. De nombreuses nuances de dorés colorent ses iris d'une grande beauté. Akasora a un regard sauvage. Mais pas seulement à cause de sa couleur, mais aussi à cause de ses pupilles. Tel le félin qu'elle était, ses pupilles pouvaient se dilater jusqu'à ne devenir qu'une fente sombre et tranchante. Cela pouvait être un défaut, comme une qualité. Cela dépendait des personnes. Mais pour elle, Akasora trouvait que ça lui allait comme un gant. Et elle n'avait pas totalement tord, pour une fois.
Mais vous savez, ça ne s'arrête pas là. Le jaune peut si facilement passer au rouge... Oh oui. Mais dans le cas de Akasora, cela arrive lorsqu'elle utilise sa magie. Ou bien quand elle rentre dans une rage folle. Ce qui pouvait arriver à n'importe quel moment de la journée, d'ailleurs. Le doré de ses yeux devient alors progressivement rouge bordeaux... puis rouge sang. D'une agressivité incomparable, son regard pourrait vous incendier sur place. Dans tous les sens du terme.
Dans le noir, vous ne verrez alors que deux billes rouges vous fixer, sans bouger.. Vous verrez les flammes infernales qui illuminent ses iris se rapprocher. Doucement, lentement... jusqu'à ce que le noir vous absorbe totalement. Pour l'éternité.

Akasora eut un petit rire ironique alors qu'elle repartait dans sa chambre, attrapant au passage une paire de talons noires qui traînait par là. A combien de personnes avait-elle enlevé la vie ? Elle n'en savait trop rien. Et s'en fichait totalement. Le sang n'est plus beau que lorsqu'il coule sur ses mains.
Après s'être chaussée, la belle blonde sortit de chez elle.

Dans la rue, on ne voyait qu'elle. On ne voyait que ce corps lumineux, grand et souple. Oui, son physique était tout le contraire de sa personnalité. Oui, toutes ses personnes qui la regardait avec envie, jalousie ou désir ne savait pas. Personne ne savait à quel point son cœur était pourri. Personne sauf elle, bien sûr. Mais ça aussi, elle s'en fichait.

Marchant lentement, sans problème malgré les vingts centimètres que lui rajoutaient ses talons, d'une démarche gracieuse et princière, Akasora Heika se rendit dans les quartiers d'Empiria. Dans sa ville. Les quelques rares personnes dans la rue qui connaissait sa réelle identité se firent le plus petit possible. Rien n'était plus suicidaire que de chercher l'un des plus vieux vampires, n'est-ce pas ?

     

     
Sa Psychologie

     
Pourquoi devrai-je aussi décrire la personnalité exécrable d'Akasora, hein ? Je ne suis pas maso, vous savez... Quoique... Devenir le narrateur de cette donzelle est déjà un acte digne d'un pur masochiste. Vous allez vite comprendre pourquoi...

« Plaire à soi est orgueil ; aux autres, vanité. » de Paul Valéry.

Akasora est orgueilleuse. Et encore, ce mot est faible. Cette demoiselle se croit nettement, vraiment nettement, supérieure aux autres. Rapportant tout à sa petite personne, elle se qualifie de parfaite et s'attribue des qualités qu'elle n'a pas forcément. Prétentieuse à souhait,  sa trop grande opinion d'elle-même pourrait, un jour,  lui jouer des tours... Mais pour l'instant, elle le vit plutôt bien, et pleinement. Akasora est, d'après elle, la Reine du monde. Détestant... Non, haïssant, méprisant, les individus autour d'elle, cette demoiselle fait preuve d'un ego tellement surdimensionné qu'elle n'avouerait jamais avoir tort, même si tout le reste du monde lui disait qu'elle a faux.

Akasora Heika est exécrable. Vraiment exécrable. L'une de ses activités préférées est celle de traiter ses semblables plus bas que terre. Bien trop franche, et dans le mauvais sens, elle jubile du malheur des autres, leur riant au nez avec sarcasme et moquerie. Puisque c'est une Reine, et pas n'importe laquelle, elle a tous les droits. Depuis quand une personne royale n'a-t-elle pas le droit de faire ce qu'elle veut, hein ? « Ne suis-je pas magnifique, mon chaton ~ ? » Akasora crache sans problème sur la justice et les lois. Cette blonde détestable n'a peur de rien, et serait prête à tout pour se montrer, et faire comprendre au monde qu'elle existe.

L'égoïsme de cette fille est incroyable, tout aussi incroyable que son égocentrisme. Vantarde comme personne, ne faites pas plus attention que ça au nombres de fleurs qu'elle se lance à longueur de journées ! Mais surtout, n'essayez pas de les compter... Une vie entière ne vous suffirait pas. Malgré tout ça, ses chevilles ne sont pas du tout enflées, ah non ! Elles ne dépassent pas de ses escarpins, ne vous inquiétez pas.

Ambitieuse, Akasora ferait tout pour obtenir ce qu'elle veut. Même se faire passer pour une personne qu'elle n'est pas... Comme faire croire qu'elle est attentionnée, sensible, et généreuse... Alors que non. Oh non. « Ma pauvre petite... Tu veux un cookie ? »

Petite peste orgueilleuse... Vas-tu un jour arrêter de te vanter ? Vas-tu arrêter de dire que tu es belle et parfaite ? Vas-tu arrêter de rire à gorge déployée au nez des gens ? Vas-tu arrêter de te prendre pour ce que tu n'es pas ? Vas-tu seulement essayer de comprendre ce qui t'entoure, d'ouvrir un peu les yeux et les oreilles sur le monde... ?

« L'avarice perd tout en voulant tout gagner. » de Jean de La Fontaine.

Akasora est avare. Très, avare. La demoiselle raffole, et est complètement obsédée par l'argent, le pouvoir. L'argent, les bijoux, l'or... Akasora veut tout avoir, rien que pour elle. Le pire, c'est qu'elle ne sait même pas ce qu'elle fera de toute cette fortune. Simplement pour le plaisir d'avoir, mais surtout pour avoir ce que les autres n'auront jamais, elle est accroc aux biens et richesses matérielles. Akasora recherche toujours du pouvoir, et elle pense en partie le trouver dans l'argent qu'elle accumule depuis des années.

La demoiselle n'en est pas encore totalement dépendante, mais si elle continue sur cette lignée, bien sûr qu'elle le deviendra. « Ah non, c'est toi qui paye ! » Bien que ça ne soit pas un des plus grands traits qui caractérise sa personne, l'avarice, ou cette insatiable envie matérielle pourrait lui être fatale. En effet, si Akasora est si avare, c'est peut-être, je dis bien peut-être, parce qu'elle veut se « protéger » en gagnant encore plus de pouvoir. Pourtant, l'avarice peut très bien être prit pour une « maladie ». Eh oui, à force de vouloir plus, on peut s'en rendre malade.

Car oui, Akasora serait prête à tout pour l'argent. Lorsqu'elle pense à tout l'argent qu'elle pourrait conquérir, elle en perd presque la raison. Sa pensée n'est alors tournée que vers la richesse, la puissance, oubliant totalement le reste. Ça l’obsède. Et la simple idée de perdre, juste un peu, de l'argent la rend folle. C'est alors qu'elle peut se battre, se disputer, et même tuer pour sauver sa richesse.

Jamais Akasora ne dépenserait son argent pour une autre personne qu'elle-même. Ah non. La seule qui peut en profiter, c'est elle, et personne d'autre. L'avarice l'a rendu ainsi insensible à la pauvreté, la misère des individus autour d'elle. Tant qu'ELLE va bien, et qu'elle ne manque de rien, elle va bien.

Voulant toujours plus, Akasora peut souvent recourir à la violence des plus folles pour obtenir plus de biens. « Mh... Pourquoi devrai-je dépenser mon argent, mon si bel argent, pour quelqu'un comme toi ? » Elle tromperait même sa mère pour avoir un peu plus d'argent. La trahison n'a jamais été un problème pour la blonde, et elle ne s'en cache pas le moins du monde !

Petite peste avare... Vas-tu un jour arrêter de dépenser ? Vas-tu arrêter de dire que tu n'as d'argent, alors que tu es riche ? Vas-tu arrêter de rire de la misère des gens ? Vas-tu arrêter d'être aussi radine ? Vas-tu seulement essayer d'aider le monde au lieu de lui tourner le dos... ?

« L'envie, ce vice contraire à tout amour. » de Sébastien Lapaque.

Akasora est envieuse. De tout, de rien. De ce qui existe, de ce qui n'existe pas.
Depuis toute petite, Akasora a toujours envié ce que possédaient les autres. Pourtant, il n'y a vraiment pas de quoi ! Mais c'était plus fort qu'elle, elle convoitait et convoite toujours ce qui appartient aux autres.

Voilà une grande faiblesse dans l'entité qu'est Akasora. L'Envie, la jalousie... Cette envie de toujours vouloir ce qui ne lui appartient pas, cette envie de maudire autrui car ils possèdent ce que vous n'aurez jamais. Ce sentiment, cette émotion creuse un profond mal être chez la blonde, bien qu'elle ne le montre absolument pas. Akasora est bien plus qu'une personne arrogante et narcissique. Seulement, peu de gens peuvent le dire, ou le prouver, car cette dernière ne montrerait jamais, au grand jamais ce côté fragile et tourmenté de sa personnalité.

Si Akasora se comporte comme elle le fait la plupart du temps, c'est pour ne pas montrer à quel point elle se trouve... Nulle. Oui, nulle. Depuis toujours, cette demoiselle s'est sentie inférieure aux autres, pourrie jusqu'à la moelle. Alors pour ne pas attirer l'attention et la pitié des autres, elle protège son malaise en accentuant son côté désagréable, et tant pis si elle passe pour la méchante. « Mon cœur est aussi faible que celui d'un malade... Je me sens tellement sombre à côté de ces gens colorés... Voilà pourquoi j'enfilerai des vêtements encore plus lumineux que les leurs. Comme ça, ils ne verront que moi. Moi, et rien d'autre. Jamais ils ne découvriront la noirceur de mon cœur. »

Pour se rassurer, pour arrêter de croire et penser qu'elle était cruelle, au début, Akasora se répétait encore et encore qu'elle était heureuse pour tous ces gens. Qu'ils méritaient tout le bonheur et l'amour du monde. Foutaise. Bien sûr qu'elle ne l'était pas ! La blonde haïssait plus que tout au monde ces gens heureux et souriants, qui faisaient comme s'ils ne voyaient pas son malheur ! Akasora ne se souvient pas du nombre de fois où elle aurait tout fait pour être une autre personne qu'elle-même...  « Pourquoi moi... Pourquoi moi, et pas eux ? Pourquoi suis-je celle qui pleure, alors que les autres rient ? S'il vous plaît, dites-le moi, je n'en peux plus, j'étouffe... »

Petite peste envieuse... Vas-tu un jour arrêter d'être jalouse ? Vas-tu arrêter de dire que tu mérites mieux que les autres ? Vas-tu arrêter de te plaindre de tout et de rien ? Vas-tu arrêter de regarder les autres avec jalousie ? Vas-tu seulement essayer de comprendre que tu n'es pas la seule personne malheureuse dans ce monde ignoble... ?

« La colère est une courte folie. » D’Horace.

Akasora est colérique. Très, très colérique. Un rien l'énerve, et lui fait péter un câble. Sa frustration est telle qu'elle la rend violente et agressive. Mais de quoi est-elle frustrée, alors ? De rien en particulier. En fait, il faut voir ça dans l'autre sens. Akasora n'est pas vraiment frustrée... Mais plutôt éternellement insatisfaite. Ce qui... La rend trèèès souvent folle.

Il ne faut tout de même pas abuser. Ce n'est pas parce qu'elle se cogne le petit orteil à une commode, et qu'elle crie ensuite en lançant des injures, qu'Akasora fait ça à longueur de journée ! Par rapport à la gravité de l'acte, ces moments de colère noire sont plus ou moins longs et intenses. C'est déjà arrivé que sous la rage, la demoiselle brise un ou plusieurs objets... Bien qu'après, elle soit encore plus en colère, mais plutôt contre elle-même.

Car oui, Akasora est énervée contre le monde entier... Mais surtout contre elle. Pourquoi ? Parce qu'elle n'arrive pas à faire ci, à faire ça... Parce que c'est comme ça. Parce que cette jeune femme est rancunière, aussi, ou quand elle n'arrive pas à faire ce qu'elle veut.

« Je veux une tasse de thé. Maintenant. C... Comment ça, 'non' ? Depuis quand on refuse l'ordre d'une Reine ?! Je vais te fracasser, sale garce ! ». Akasora, de par sa nature capricieuse, s'énerve facilement si on ne fait pas ce qu'elle veut, et rapidement !
Impulsive jusqu'au bout, la blonde agit toujours sur un coup de tête, sans penser aux conséquences, qu'elles soient graves ou pas. Elle se retrouve d'ailleurs très souvent dans des situations gênantes, voir même dangereuses. Mais bon, bien sûr, Ana' niera que c'est de sa faute, comme toujours. Plutôt crever que d'admettre son erreur...

Souvent furieuse pour un rien, la blonde n'hésite pas à le faire comprendre... Et elle y arrive plutôt bien, on va dire. En même temps, vous imaginez si elle accumule toute sa colère au plus profond d'elle-même ? Akasora deviendrait très vite dépressive,  oh oui... Donc dans un sens, c'est mieux comme ça. Et puis, on s'y habitue vite, aux cris incessants et insupportables de la blonde... Le pire, c'est que quand Ana' crie, sa voix part dans les aigus ! Assez désagréable, mais bon... On doit faire avec. C'est aussi une très bonne manière d'attirer l'attention, vous voyez... « Je crie si je veux, compris ?! LALALALALALALALALA ! »

Petite peste colérique... Vas-tu un jour arrêter de hurler durant des heures ? Vas-tu arrêter de crier pour un oui ou pour non ? Vas-tu arrêter d'insulter à tout bout de champ ? Vas-tu arrêter de parler aux autres comme s'ils étaient des moins que rien ? Vas-tu seulement essayer de comprendre que tu n'as aucune raison valable de t'énerver, alors que d'autres se taisent... ?

« L'amour, c'est le soleil après la pluie, et la luxure, c'est l'orage après le soleil. » de William Shakespeare.

Akasora est luxurieuse. Et pas qu'un peu... On ne va pas mentir hein, cette blondinette adore... L'amour physique, on va dire. Elle recherche constamment de nouveaux plaisirs qui l'amuseront, même un court instant. Jamais satisfaite, Akasora collectionne autant les hommes que les femmes, espérant ainsi trouver ce qui pourrait lui suffire et la rendre heureuse.

La luxure est sûrement l'un des péchés qui caractérise le mieux notre blonde. Beh ouais, Akasora est une nympho, et elle l'assume totalement ! Elle l'assume même un peu trop. Sa réputation de croqueuse d'homme -et de femme- ne la dérange pas le moins du monde, au contraire ! Ça lui fait de belles jambes. « Vous êtes simplement jaloux de ma libidoooo~ ! »

Pour Akasora, la luxure n'est en rien un « péché », bien au contraire ! Pour elle, c'est un peu comme un moyen d'évasion. C'est aussi un moyen de vivre l'instant présent pleinement et intensément, sans penser au lendemain, ni au passé. Un moyen de perdre totalement le contrôle de son corps et de son esprit, de passer un agréable moment sans penser à rien d'autre qu'à son propre plaisir.

En réalité, en agissant ainsi, Akasora essaye tout simplement de trouver un peu de compagnie, même si c'est seulement pour une nuit... Car oui, malgré tout ce qu'elle peut dire, la donzelle se sent très, très seule... Alors pour oublier sa solitude, elle baise. Attention, Akasora baise, couche, mais ne fait pas l'amour, ah non ! « Faire l'amour », dans cette expression, un mot la bloque, ou plutôt, la dégoûte. « L'amour, c'est simplement pour les faibles. » Voilà comment pense Akasora. Laisser parler son instinct, redevenir animal... C'est le pied !

En fait, maintenant qu'on y pense, on pourrait presque dire que tout ce que fait Akasora est assez luxurieux. Car oui, par exemple lorsqu'elle est en colère, la blonde prend un malin plaisir à détruire tout sur son passage, à frapper autrui... C'est pareil lorsqu'elle envie quelque chose, Akasora ne va pas se priver pour essayer de lui dérober par tous les moyens... Notre blonde nationale est luxurieuse dans tout ce qu'elle fait !

Petite peste luxurieuse... Vas-tu un jour arrêter de ne penser qu'à ton plaisir ? Vas-tu arrêter de prendre les humains pour de simples distractions ? Vas-tu arrêter d'agir seulement par ce qu'il te fera le plus plaisir ? Vas-tu arrêter de ne penser qu'à toi ? Vas-tu seulement essayer de comprendre que ça peut blesser de jouer avec les sentiments des autres comme tu le fais... ?

« Seule la paresse fatigue le cerveau. » de Louis Pauwels.

Akasora est paresseuse. Entre travailler et se reposer, son choix est très vite fait ! Cette demoiselle aime son lit plus que tout ! Enfin, si on ne compte pas sa propre personne, bien sûr. La blonde n'aime pas vraiment travailler, surtout pour rien. Ne rien faire est l'une de ses principales activités, et on peut dire que pour ça, là, c'est vraiment la meilleure !

La blonde n'aime pas faire des efforts, et elle en fait rarement, seulement quand c'est vraiment nécessaire. Akasora est ce genre de personne qui se défile dès qu'il y a un peu trop de boulot, ou bien elle laisse faire une personne à sa place. Et qu'est-ce qu'elle fait, elle, en attendant ? Soit la demoiselle se marre devant la scène, soit elle part se reposer à l'ombre tranquillement. « Hein... ? Non merci, je préfère dormir dans mon hamac. »

Aka n'est pas ce qu'on appelle une personne responsable, bien au contraire. Ce qu'elle doit faire le jour même, elle le repoussera à demain. Et puis demain, elle le repoussera au surlendemain... Puis elle finira par dire qu'elle ne le fera jamais. Le pire, c'est que la demoiselle ne s'en rend même pas compte ! Tout le monde a beau lui dire qu'elle est pire que paresseuse, elle fait la sourde oreille. « Mais si, je travaille ! Regarde, là, je fais travailler mon corps pour trouver la meilleure position pour dormir. » Akasora a toujours réponse à tout, aussi...

Pouvons-nous dire que si Anastasia réagit ainsi, c'est parce qu'elle manque de courage et de détermination ? Peut-être bien. En même temps, la blonde, sous son apparence de dure, est en fait une personne mentalement instable. Le courage, elle en a, tant que ça ne concerne pas quelque chose qui lui tient à cœur. Non pas qu'elle fuirait un combat, ah ça non, elle a sa fierté tout de même ! Mais... Devoir parler à quelqu'un qu'elle aime particulièrement, ou montrer son côté fragile et sensible, ça, elle en est incapable.

Petite peste paresseuse... Vas-tu un jour arrêter de te défiler ? Vas-tu arrêter de toujours laisser le sale boulot aux autres ? Vas-tu arrêter de prendre les gens pour tes larbins ? Vas-tu arrêter de ne rien faire ? Vas-tu seulement essayer d'arrêter de te voiler la face, et d'affronter tes plus grandes peurs... ?

« La gourmandise commence quand on n'a plus faim. » d’Alphonse Daudet.

Akasora est gourmande. Comme un peu tout le monde, en fait. Elle adore manger et boire. Avec excès, bien sûr. De toute façon vous l'aurez compris, cette demoiselle fait tout dans l'excès, même avec la nourriture ! Donc bon, ce n'est pas trop surprenant...

Vous l'aurez donc compris, Akasora mange plus que nécessaire, en fait, même quand elle n'a pas faim, elle mange. Quand elle s'ennuie trop, elle mange... « Putain j'm'emmerde... Qu'est-ce qu'il y a à manger, déjà ? » Oui, oui, c'est une goinfre, et ça aussi, elle l'assume totalement. Heureusement pour Aka' qu'elle ne prend pas de poids malgré tout ce qu'elle engloutie, sinon... Enfin bref.

Un peu comme avec la luxure et même l'avarice, Akasora se réconforte avec la nourriture, pour se sentir protégée et en sécurité... Pour se rassurer, et parce qu'Akasora est légèrement parano sur les bords, elle préfère manger énormément, comme ça, elle saura sûre qu'elle ne crèvera pas de faim, ou qu'elle n'aura pas de problèmes de santé. C'est aussi par peur d'en manquer. « Mieux vaut trop que pas assez ! » L'alcool l'aide d'ailleurs très bien à oublier tous ses problèmes. Car oui, Akasora mange... Mais boit aussi ! Et assez pour complètement oublier ce qu'elle faisait avant de boire. Attention, Aka n'est pas une alcoolique, ah non ! Pas encore...

Petite peste gourmande... Vas-tu un jour arrêter de t'empiffrer sans raison ? Vas-tu arrêter de tout prendre rien que pour toi ? Vas-tu arrêter de penser d'abord à ton bien être au lieu de ceux des autres ? Vas-tu arrêter de ne penser qu'à ta personne ? Vas-tu seulement essayer de comprendre que tu n'es pas la seule à avoir des besoins... ?

En résumé, Akasora est une personne en sept nuances, sept nuances plutôt sombres et désagréables à analyser... Ne me redemandez plus jamais ça, s'il vous plaît !

     

     
Son histoire

     
Bon. J'vais pas m'éterniser sur mon histoire. Sur mon passé, mon vécu. J'pas que ça à faire, m'voyez ? Surtout que, vous ne le méritez pas, bande de misérables êtres inférieurs. Alors. Par quoi commencer ?

Si vous ne l'auriez pas compris, je suis un vampire. Et pas n'importe lequel, attention. Je viens de la grande, pure et ancienne famille « Heika ». Je suis sûre que vous en avez déjà entendue parler. C'est obligé. Tout le monde nous connaît, de près ou de loin. D'ailleurs, j'espère pour vous que c'est de loin, car sinon, j'ne donne pas cher de votre peau. Ou plus précisément, de votre sang. Enfin bref.

Je suis née il y a... oulah. Aucune idée. En tous cas, ça remonte à suuuuper longtemps. Un jour pluvieux, froid. Comme notre peau. D'ailleurs, je ne suis pas née seule. Avec moi, Demon. Mon tendre frère jumeau.

Nous n'étions pas les premiers enfants Heika. Haha, oh non. De par notre grandeur et notre rang, ma famille est l'une des plus nombreuses. Voilà pourquoi nous sommes six enfants, en tout. Du plus vieux au plus jeune : Sheryl, Elena, Demon, moi, Alexiel et Anastasia. Quatre filles pour seulement deux garçons. Eh bien, je peux vous dire que la baraque – enfin, le manoir, n'était jamais calme.

Tout en haut de la hiérarchie, les autres vampires nous vénérés. Nous craignez. J'étais censée avoir une vie 'tranquille' et aisée – car nous l'étions, même un peu trop. Mais non. Bien sûr, cela n'allait pas se passer comme ça, c'était bien trop facile.

Les vampires sont des êtres cruels, fourbes. Et même entre eux. SURTOUT entre eux. Je ne m'entendais pas très bien avec mes parents, ni avec mes deux grandes sœurs. Alexiel, lui... sincèrement, je m'en foutais, de son existence. Les seuls qui comptaient pour moi, vous l'aurez compris, c'était Demon ; mon jumeau, et... et Anastasia. La plus petite. La plus gentille de tous. Je puisais mes forces de ces deux-là qui, sans qui, j'aurai perdu encore plus la boule, c'était certain.

Nous six – exceptée Anastasia, nous nous disputions le trône. La tête de la famille Heika, lorsque mon père fut assassiné par un Hovenger aussi – voire plus, vieux que lui. Qu'est-ce que je détestais ces êtres débiles... Enfin bref.

En clair, vous l'aurez compris, l'ambiance familiale n'était pas des meilleures. On se faisait des crasses à longueur de journées. Nous étions qu'une famille liée par le sang, rien d'autre. Au fond, j'ne m'en plaignais pas. Car je ne faisais rien pour arranger toute cette histoire. Je voyais ma mère, faible d'esprit, tomber de plus en plus bas. Je voyais Sheryl – cette pétasse, en profiter pleinement, et manigancer de sales choses dans notre dos... Et puis moi, j'étais là, à coucher, puis tuer et boire le sang des passants. Disons que je m'occupais comme je le pouvais. J'm'en fichais d'être à la tête des Heika, puisque de toute façon, personne ne pouvait nous égaler, dans le monde des vampires.

Cette situation perdura jusqu'au jour où tout bascula. Vous savez, cette période noire et sanglante où tout n'était que guerre entre tous les peuples habitant Exalia. Bien sûr, ma famille fut l'une des premières à se faire attaquer. Haha... ha.

Je n'avais pas peur. Je nous savais particulièrement puissant. Chaque personnes venant nous affronter mourraient stupidement à nos pieds. Mes pieds. Ne jamais s'attaquer aux êtres les plus beaux et puissants d'Exalia, mes enfants.

Pour la première fois de ma vie, de notre vie, ma famille fut réunie, soudée, et se battait pour la même cause. On se disputait la tête des Heika, certes. Mais si les Heika se faisaient décimer par les premiers venus, cela ne servait plus à rien, n'est-ce pas ?

Je n'ai jamais été aussi heureuse qu'à cet instant, bizarrement. Mais j'n'y pouvais rien ! Je me battais enfin AVEC Sheryl, et non CONTRE Sheryl ! Vous voyez la différence ?
Rien ne pouvait nous arrêter, à ce moment là... Enfin, c'est ce que je croyais. Et c'est ce que j'aurai aimé qui se passe. Mais enfin... comment pouvais-je savoir que cette foutue déesse de l'espoir enverrait ces fuckin' runes ?!

Ce fut le drame. Les vampires furent décimés. Tous – ou presque. Et malheureusement, malheureusement... ma famille n'en réchappa pas. J'ai vu, devant moi, ma mère, mes grandes sœurs, Alexiel mourir. Sous mes yeux. Anastasia ? Oh, elle, elle creva dans mes bras. Celle qui m'avait toujours soutenue...

En fait, j'me demande bien pourquoi j'ai survécu, moi et mon frère. Peut-être étions-nous bénis par la magnifique déesse de l'espoir, après tout, hahaha... Oui, je suis ironique. Je sais.

Enfin voilà. Le temps a passé, maintenant. Contre toute attente, je suis celle qui prit la tête de la famille. Quelle ironie, n'est-ce pas ! Moi qui n'en avait jamais voulu, je suis celle qui a survécu et qui ait devenue la chef ! Bon... Demon n'en voulait plus, du trône Heika, aussi. D'ailleurs, ça fait un moment que je ne l'ai plus vu. Il doit encore être en train de se saouler dans un bar... Pff. Pathétique.

Voilà à quoi ressemble ma vie, maintenant. Assise sur un trône, je surplombe Empiria avec amertume. Je fais passer le temps comme je peux. Comme à l'époque, en fait : en couchant, buvant, fumant tout ce qui bouge.

J'attends ma revanche contre la vie, et les divinités. Je m'attaquerai bien aux Hovengers, d'ailleurs, pour commencer. Car vous savez... ne croyez pas que les Heika se sont éteints.

Je ferais revivre ma famille de ces cendres, croyez-le. Il faut toujours se méfier des vampires, mes chous, rappelez-vous...
     

     
I'm Fantastic

     
• PRÉNOM: Bertine.
   • FILLE OU GARS?  Hermaphrodite Fille. :3
   • VOTRE ÂGE :  16 ans. o/
   • NATIONALITÉ : Française ; origine maghrébine.
   • COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? Je suis membre du staff. ;w;
   • AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT? Je m'auto-valide ~
     


PS ; Bon, tu le sais déjà Feena, mais je tiens quand même à le préciser : En ce moment ma vie IRL me prend beaucoup de temps (vive les études >w>), et donc je prendrai sûrement du temps pour rédiger cette fiche entièrement. J'en suis navrée, je fais comme je peux avec le temps que j'ai ! Mais si je poste ma fiche, c'est pour montrer que je ne chôme pas ; d'ailleurs il ne me reste que l'histoire à terminer, j'avance plus vite que prévu hihi ^.^


Dernière édition par Akasora Heika le Mer 24 Sep - 17:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Feena Dahaka »


Fonda


Ma Créature



MessageSujet: Re: ▬ Je suis sexy et je le sais. } AKASORA ♥ | Terminée.   Ven 31 Jan - 8:43

Coucou miss! ^^
Oui je suis au courant ne t'inquiète pas! IRL avant tout!
Quand tu auras terminé, préviens moi à la suite de mon post.

_________________

Merci Aka chewie ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Köinzell Do'Urden »


Modo


Ma Créature



MessageSujet: Re: ▬ Je suis sexy et je le sais. } AKASORA ♥ | Terminée.   Mer 5 Fév - 15:05

C'est inadmissible ! Prendre autant de temps pour une fiche est scandaleux !
Hein? Quoi? J'ai fait pareil? Dammit!

Si tu as fini les descriptions & qu'il te manque que l'histoire, ce serait sympa de nous filer le physique & le mental, qu'on puisse le juger avidement comme lorsque tu passais le Baccalauréat 8D
//n'est absolument pas méchant//

En tout cas bonne chance pour la suite, et le boulot qui prends environ 12-15h/ jour & 45h/semaine je connais, je suis dans le même bateau que toi :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Akasora Heika »


Admin


Ma Créature



MessageSujet: Re: ▬ Je suis sexy et je le sais. } AKASORA ♥ | Terminée.   Mer 5 Fév - 21:00

Pfff, impatient va ewe ♥

Je mettrai en ligne les descriptions vendredi ou pendant le WE alors !

Et merci, heureuse de voir que j'ne suis pas la seule dans cette affreuse situation xD

_________________
Merci Captain ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Köinzell Do'Urden »


Modo


Ma Créature



MessageSujet: Re: ▬ Je suis sexy et je le sais. } AKASORA ♥ | Terminée.   Mer 5 Fév - 23:13

Ah ah. Non non, je sais pas lequel de nous deux est le pire (ne sachant pas tes études), mais perso de 9h à (entre minuit & 6h du matin, dépend des jours) tous les jours c'est crevant, surtout quand ton programme plante alors que tu bosses dessus depuis trois semaines pour un projet.xD & qu'on bosse même le week-end & qu'on a aucune vacance T.T

-3615mylife-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Akasora Heika »


Admin


Ma Créature



MessageSujet: Re: ▬ Je suis sexy et je le sais. } AKASORA ♥ | Terminée.   Mer 24 Sep - 17:28

Bon beh... après trèèès longtemps... j'ai fini ma fiche. BOUUUUUUH. T_T

_________________
Merci Captain ! ♥


Dernière édition par Akasora Heika le Jeu 2 Oct - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« William Thomas »


Admin


Ma Créature



MessageSujet: Re: ▬ Je suis sexy et je le sais. } AKASORA ♥ | Terminée.   Mer 1 Oct - 20:33

le truc c'est qu'on est que deux à passer ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Akasora Heika »


Admin


Ma Créature



MessageSujet: Re: ▬ Je suis sexy et je le sais. } AKASORA ♥ | Terminée.   Jeu 2 Oct - 16:07

Oui, j'ai bien vu ça.. ;; :meurs:

_________________
Merci Captain ! ♥
Revenir en haut Aller en bas

« Contenu sponsorisé »




Ma Créature



MessageSujet: Re: ▬ Je suis sexy et je le sais. } AKASORA ♥ | Terminée.   

Revenir en haut Aller en bas
 

▬ Je suis sexy et je le sais. } AKASORA ♥ | Terminée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exalia World :: La Naissance d'une Légende :: L'Auberge-